Une visite guidée du 10e arrondissement

Si on cherchait la monotonie, on ne devrait pas visiter le 10e arrondissement ! Dans chaque rue, et à chaque coin, on trouve quelque chose de différente. Quelques endroits sont très historiques, anciens, et d’autres ne sont que des bâtiments contemporains. C’est presque impossible de couvrir tout, mais pour commencer, on va entrer par la Porte Saint-Denis, qui va nous amener au premier des quatre quartiers de cet arrondissement : le Quartier de la Porte Saint-Denis.

            En entrant par là, on devrait savoir que cette porte, construit en 1672, marque l’enceinte ancienne de Charles V, dont la destruction a été autorisé par Louis XIV en 1670. Dans ce quartier, on s’y trouve plusieurs hôtels particuliers, comme l’Hôtel Titon, l’Hôtel Mignon, et l’Hôtel de Goys, dont la plupart ont été construits au XVIII siècle. Mais pas loin d’eux, on trouve aussi des passages du XIX siècle dans le style art nouveau. Si on a envie de voir plutôt des arbres, on peut se promener dans le jardin public devant l’Hôpital Saint-Lazare.

            Apres avoir quitté ce quartier, on va marcher jusqu’à la Gare de l’Est, ce qui nous mène au le Quartier Saint-Vincent de Paul, le quartier dans lequel j’habite. C’est entre 1845 et 1865 que cette gare et la Gare du Nord ont été construites. Peu de temps avant, le duc de Raguse a déployé ses troupes dans Paris, et cette période est devenue une période de souffrance. Mais la construction de ces gares a beaucoup modifié et augmenté l’activité de l’arrondissement. Dans ce quartier, on peut trouver un autre bâtiment du XIXe siècle très connu : l’Eglise Saint-Vincent de Paul. Comme la Gare du Nord, elle a aussi été construite dans le style néoclassique, alors que la Gare de l’Est est dans le style art déco. De plus, quelque chose qui est vraiment intéressant à voir, c’est le marché couvert Saint-Quentin sur le boulevard Magenta. Celui-ci a été construit en 1866, a longtemps été en ruines, et a enfin été restauré en 1979, et on peut encore se rencontrer et y faire des courses.

            Nous arrivons maintenant au Quartier de l’Hôpital Saint-Louis. Il abrite un de mes endroits préférés — le Canal Saint-Martin. A cause de la très mauvaise qualité de l’eau potable au XIXe siècle, Napoléon Bonaparte a imaginé un projet de canalisation, et donc, le Canal Saint-Martin est né. Pendant la Première Guerre mondiale, les quais du canal ont été utilisés pour le transport des marchandises, mais aujourd’hui le canal est un lieu jeune et branché, où, pendant le printemps et l’été, on va y trouver plein de monde. C’est un très bon lieu pour retrouver des amis, faire un pique-nique, boire un verre, etc. Ce qui est aussi intéressant à remarquer, c’est le ZAC Jemmapes-Grange-aux-Belles. Pendant la seconde partie du XXe siècle, la ville de Paris était réoccupée par l’idée d’urbanisme, et cette ZAC, ou « zone d’aménagement concerté », a été une des grandes opérations d’urbanisme dans le 10e arrondissement. Le projet a été termine en 1988, dans le but de remplacer un habitat insalubre et de le remplacer par des crèches, écoles, foyer pour personnes âgées, complexe sportif, et logements.

            Le dernier quartier du 10e arrondissement s’appelle le Quartier de la Port Saint-Martin. Ici on va voir du luxe, du commerce, et  du divertissement. Après que Louis XIV a autorisé la destruction de l’enceinte de Charles V en 1670, il a décidé de la remplacer par des promenades et des boulevards. Au XVII et au XVIII siècle, ces boulevards, qui incluent la rue connue du Faubourg Saint-Martin, sont devenus un quartier à la mode, et s’y trouvent maintenant des artisans, des boutiques, des amuseurs, et des théâtres. Un des théâtres le plus connu c’est celui qui est l’ancien théâtre de l’Eldorado. L’Eldorado était un café-concert construit en 1858 pour opérer un mélange entre la sociabilité consistant à boire un café et l’amusement d’un spectacle. Maintenant, sous le nom Théâtre Comedia, ce lieu présente des programmes variés entre concerts et représentations dramatiques. Ici, il existe aussi la plus petite maison de Paris, dont la façade mesure à  peine plus d’un mètre, ou bien l’Hôtel du Nord, qui était présenté dans le célèbre film de Marcel Carné. Comme nous sommes rentrés par la Porte Saint-Denis, nous quittons le quartier par la Porte Saint-Martin. Elle a été construite en 1674 par un élève de François Blondel, l’architecte de l’autre porte. Elle a les mêmes proportions que celles de Saint-Denis, et elle marque aussi une des limites actuelles du 10e arrondissement.

            C’est clair que cet arrondissement raconte une histoire. Il garde de très anciens endroits, ainsi que ceux de l’urbanisation très moderne. Mais même si on a beaucoup couvert, on n’a fait que l’effleurer, et il reste encore tellement à découvrir !

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s